Facebook Twitter Google + Flickr Netvibes Flux RSS


La Faculté de Droit Virtuelle (FDV) de l’université Lyon 3 en est encore au stade de l’expérimentation quant à sa présence sur Second Life et à la mise en place d’outils pédagogiques dans cet univers virtuel.

L'avatar de la faculté de droit virtuelle

« Dans un premier temps, personne ne voyait un intérêt, notamment pédagogique, à investir Second Life », reconnaît Gérald Delabre, directeur-adjoint du centre droit et nouvelles technologies. Mais le développement de Sloodle, un connecteur qui permet de lier la plateforme d’enseignement en ligne Moodle et l’univers de Second Life ou OpenSim, a changé la donne. La FDV ayant largement déployé la solution Moodle, Second Life devenait grâce à Sloodle, un moyen supplémentaire de partager des ressources pédagogiques. Pour Lokazionel, Gérald Delabre fait le point sur les projets virtuels de la FDV.

Que fait la FDV sur Second life ?

« La Faculté de Droit Virtuelle de Lyon 3 possède une sim, une région, sur Second Life. Nous sommes en train d’y reconstituer le bâtiment de notre établissement, situé 15, quai Claude Bernard à Lyon. Cette réalisation virtuelle se fait à l’identique du réel, ce qui nous permet d’être mieux identifié et de faciliter la communication autour du projet. Côté pédagogie, nous faisons une série de tests avec des enseignants volontaires. J’ai moi-même réalisé un cours d’une heure trente sur Second Life avec vingt étudiants qui ont joué le jeu. Cela m’a permis de voir comment fonctionne ce nouvel outil et ce que l’on pouvait en faire. Pour l’anecdote, un avatar un peu particulier a assisté au cours, puis s’est levé et m’a tiré dessus… Voilà le type de problème que nous aurons à résoudre, en limitant les accès par une authentification « in world », ce que permet Sloodle, par exemple. Pour le reste, le cours s’est bien déroulé. »

Dans un premier temps, votre objectif est de mettre à disposition un nouvel outil pour la formation à distance…

« Oui, nous souhaitons mettre à disposition des enseignants des salles virtuelles pour réaliser une partie de cours ou des réunions dans le cadre de formations à distance en licence ou master dès la rentrée 2010. Cet outil pourrait remplacer avantageusement les chats ou forums, moins interactifs. Les apprenants peuvent notamment y rencontrer d’autres étudiants (avatars…) ce qui contribuerait à rompre leur isolement souvent constaté dans les formations à distance. Le côté immersif des univers virtuels permet des échanges plus directs, plus synchrones. »

Est-ce que votre espace virtuel sera ouvert à tous les résidents de Second Life ?

« La FDV dispose d’une équipe d’enseignants qui assure du tutorat et produit des ressources pédagogiques libres de droit pour les mettre à disposition des étudiants sur Internet. Notre Faculté de droit sur Second Life sera un outil supplémentaire pour diffuser ces ressources. Et au-delà de nos étudiants, ce support pourrait nous permettre de créer des parcours pédagogiques ouverts. Toute personne souhaitant s’informer sur les droits patrimoniaux, par exemple, pourrait visiter une salle présentant des slides, des vidéos, des sites à visiter, un quiz, etc., le tout présenté dans un univers 3D et avec l’opportunité de rencontrer d’autres personnes intéressées par le même sujet. »

Comment allez-vous tirer partie de la 3D ?

« Nous occultons souvent le terme de « jeu » quand nous évoquons Second Life car cela renvoie à une image des jeux vidéo qui a peu à voir avec une formation universitaire et avec Second Life… Pour autant, il ne faut pas mettre de côté les capacités de simulation qu’offrent les univers virtuels. De nombreux simulateurs sur Cédérom ont été produits dans de nombreuses matières… Pourquoi pas sur Second life ? Nous avons en projet de recréer « in world » le tribunal de Lyon dont l’architecture est remarquable. A l’intérieur, les étudiants y retrouveraient l’ensemble des services du palais de justice. De là, nous serions en mesure d’organiser d’importantes simulations sur le long terme comme un véritable procès, du dépôt des procédures à la véritable audience devant le tribunal. Chaque étudiant aurait un rôle et devrait trouver les services ou les personnes ad hoc pour effectuer la mission qui lui a été confiée. »

Quels sont les moyens dont vous disposez ?

« Peu de moyens sont mobilisés sur ce projet. L’installation de la FDV sur Second Life est financée par une subvention de 3000 euros du Conseil général du Rhône. En contre partie, un espace lui a été réservé sur notre région. La location de notre région sur Second Life coûte entre 1500 et 2000 euros, le reste du budget étant consacré aux réalisations en 3D. Celles-ci sont confiées à l’un de nos informaticiens qui, à titre personnel, est passionné par Second Life. Nous n’avons donc pas vraiment d’équipe dédiée. »

Pour vous téléporter sur la FDV, cliquez ici.

Le bâtiment de la FDV dans Second Life L'intérieur du bâtiment de la FDV

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Si des images de ma galerie FLICKR vous intéressent, contactez-moi.
Aller au haut