Facebook Twitter Google + Flickr Netvibes Flux RSS

Le numérique n’est pas réservé aux « Geeks »

Code & PlaySur la Côte d’Azur, il existe maintenant un salon particulier, dédié au numérique, et conçu pour le jeune public dans un esprit pédagogique, de formation et d’information : Code & Play. Lokazionel a rencontré son organisatrice, Estelle Colin, directrice de l’agence Référence.

Qui organise vraiment ce salon ?

« Ce salon est une initiative privée, à savoir celle de l’agence Référence, entreprise que nous avons créée avec mes deux associés, ce qui m’empêche par exemple d’avoir recours aux subventions publiques, même si j’ai le soutien, non financier, de nombreux acteurs du territoire comme la Métropole Nice Côte d’Azur, la ville de Nice, le Rectorat, le Réseau Canopé, l’Onisep et la French Tech Côte d’Azur. »

Quel est l’objectif de Code & Play ?

« L’idée est de montrer l’univers du numérique aux jeunes en les rendant « acteurs » et non simple consommateurs. Leur faire découvrir les métiers de ce secteur leur ouvre énormément de possibilités. Nous nous plaçons dans une démarche éducative, de formation et d’information, voire d’orientation, sans perdre de vue le côté ludique. Avec un message à faire passer : travailler dans le numérique n’est pas réservé au geek. Dans cet esprit, nous nous entourons d’écoles spécialisées comme l'ESPE, le laboratoire LINE, Epitech, SupDeWeb, la Geek School et d’associations comme La Bulle, SLV, Francogrid, Les Petits Débrouillards… et en recherchons d’autres pour agrémenter le salon. Par ailleurs, nous sommes prêts à accueillir de façon individuelle, des entrepreneurs, des personnalités ou des salariés via leur Comité d'entreprise par exemple. »

Mais des salons existent déjà…

« Les salons existants sur le thème du numérique ne possèdent pas cette dimension éducative, ou très peu. De nombreuses manifestations sont proposées où les jeunes visiteurs sont passifs et consommateurs. Les salons dédiés aux jeux vidéo en sont des exemples. Nous, nous souhaitons les rendre actifs pour qu’ils participent à une activité numérique, en s’amusant certes, mais en agissant. »

Quel type d’activité ou d’atelier peut-on trouver sur Code & Play ?

« Les différents stands présents proposent des animations autour de l’impression 3D, de la programmation, des robots, de la réalité virtuelle, des drones… et en 2018, l’art numérique, la E-santé et le sport connecté seront des thèmes abordés. Une présentation de Class'Code est également prévu. Le monde associatif est incité à venir sur le salon, les stands étant gratuits pour eux. Par ailleurs, nous allons cette année mettre en place deux activités particulières. Les visiteurs mélomanes seront invités à créer une musique avec des outils numériques, la mélodie qui aura reçu le plus grand nombre de votes du public sera mise en ligne, diffusée sur Internet et représentera le salon pour les autres éditions. Une fresque numérique sera réalisée par les visiteurs et mise aux enchères le dimanche. La somme récoltée sera remise en partie à une association qui aide à l’équipement et à la formation au numérique dans des régions du monde défavorisées. »

Code&Play 2017 en photos

Une action vers les élèves de l’académie est mise en place.

« Oui, en coordination avec le rectorat de Nice, un challenge pour chaque niveau a été mis en place. Les classes élémentaires créeront une chorégraphie avec les BeeBots. Les collégiens réaliseront une fiction interactive en Scratch sur les thèmes suivants : l’art et le numérique, le sport connecté, la parité hommes/femmes dans le monde numérique ou la E-santé. Les lycéens, eux, développeront une application pour smartphones sur les mêmes thèmes. Une restitution obligatoire aura lieu le 30 mars et un jury sélectionnera les meilleures réalisations pour décerner les prix le samedi sur le salon. »

L’édition 2017 à Villefranche-sur-Mer a été un succès. Quel est votre objectif pour 2018 ?

« L’édition 2017 a vu plus de 1200 visiteurs et notre objectif 2018 est de 5 000 visiteurs. Nous invitons tous les établissements scolaires, privés ou publics pendant 2 jours, où ils auront l’occasion de s’adonner aux différentes activités. Tout en gardant une entrée payante pour le public, à prix réduit, 6 euros pour les adultes et 3 euros pour les enfants de 8 à 18 ans, afin de qualifier le public et accessoirement de financer le salon. Même si les entrées ne sont pas, et de loin, la ressource principale. L’idée est d’exporter le modèle dans d’autres régions et, bien sûr, de rechercher des sponsors et développer les exposants payants, pour pérenniser le salon ».

CODE&PLAY 2018 du 12 au 15 avril

au 109, 89 route de Turin à Nice

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Plus dans cette catégorie :

Si des images de ma galerie FLICKR vous intéressent, contactez-moi.
Aller au haut